Les causes émotionnelles de l’aérophagie et des ballonnements ?

Lorsqu’on évoque les problèmes de ballonnements et d’aérophagie, les aliments sont généralement cités comme étant les principales causes.

Les causes d’ordre émotionnel ne sont que très peu évoquées.

Pourtant ces dernières peuvent agir sur tout le système digestif d’une personne.

Les causes émotionnelles de l’aérophagie et des ballonnements

En fonction de ses émotions, une personne aura parfois du mal à avoir une digestion normale.

Cet état de choses se traduit généralement par des diarrhées, des constipations, une aérophagie ou des ballonnements.

Plus d’informations sur aerophagie.info !

Le ventre, canal d’expression de certains sentiments

Le ventre occupe une place de choix dans le système digestif d’un individu.

Celui-ci est le siège d’une grande partie de la digestion des aliments.

Quand ce dernier est défaillant, c’est tout le système digestif qui se retrouve paralysé.

Or, c’est ce qui se passe avec certaines de nos émotions.

Une personne qui éprouve de la peur, de l’anxiété, de la colère ou de l’angoisse sollicite indirectement les muscles de son ventre.

Ces derniers se contractent fortement sous l’effet de l’une de ces émotions.

Ce qui engendre une douleur intense au ventre et une sensation de torsion.

Cette sensation se répercute inexorablement sur tout le système digestif qui a du mal à fonctionner correctement.

À partir de cet instant, une personne peut souffrir de diverses affections du ventre.

D’autres émotions peuvent également se faire ressentir directement dans le ventre.

Il s’agit notamment du dégoût, de la tristesse ou de la mélancolie.

Une personne qui ressent du dégoût à la vue de quelque chose peut être amenée à vomir.

Alors même que l’objet de ce dégoût ne se retrouve pas à l’intérieur de son ventre.

Dans le même temps, une personne triste ou mélancolique peut avoir l’appétit coupé et n’avoir aucune envie de manger.

Le stress comme principale cause émotionnelle des problèmes de digestion

Comme dit plus haut, les émotions agissent directement sur le ventre qui est un organe ultra-sensible.

Une émotion aussi forte que le stress ne peut qu’être néfaste pour cette dernière.

Pour comprendre cela, il faut prendre le temps de comprendre comment réagit l’organisme humain face à une situation stressante.

En face d’un danger, le cerveau enclenche un processus d’autodéfense de l’organisme.

Pour ce faire, le système nerveux sympathique va mobiliser toutes les ressources disponibles pour aller au combat ou pour fuir.

Cette mobilisation générale se fait au détriment du système parasympathique.

Particulièrement, le nerf vague qui aide à détendre les muscles et à ralentir le rythme des battements du cœur.

Le nerf vague intervient également dans la vidange des intestins.

Or, le stress inhibe l’action de ce dernier.

Ce qui fait que les muscles du ventre ont du mal à se détendre et à jouer pleinement leur rôle.

Ce dysfonctionnement peut entraîner un ballonnement du ventre ou une aérophagie.

Ce n’est pas pour rien qu’il n’est pas conseillé de manger lorsqu’on est contrarié ou stressé.

Le risque d’une mauvaise digestion alimentaire est très élevé dans une situation pareille.

Obtenez plus d’infos sur apothicaire.info afin de savoir comment gérer efficacement les soucis de digestion dus au stress.

Corrélation entre stress, émotions fortes et ballonnements

Certaines études ont été réalisées pour déterminer les liens existants entre les ballonnements et les émotions fortes.

Les résultats de ces études ont démontré que les femmes qui ont une psychologie particulière sont plus exposées aux ballonnements.

Les études pointent particulièrement du doigt les perfectionnistes.

Ces dernières ont souvent des exigences très élevées qui les exposent plus facilement à des situations stressantes que les autres catégories de femmes.

Les conclusions ont également démontré que le ventre n’était pas le seul organe qui était impacté par les émotions.

L’intestin également finit par être impacté par une situation stressante.

En effet, la stimulation du système nerveux sympathique augmente l’adrénaline et libère de la corticotrophine.

Ce qui provoque des contractions de l’intestin et donc une stimulation du transit intestinal.

Conclusion

La peur et la colère sont les principales causes émotionnelles pouvant engendrer des ballonnements ou l’aérophagie.

Elles sont connues pour être des sources importantes de stress.


Articles connexes :

Eczema émotionnel : quelle signification psychosomatique ?

L’hypnose peut-elle guérir la phobie sociale ?